Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de danne

Le blog de danne

Récits de vie, mémoire et fiction, assortis de quelques réflexions. Dans l’attente de vos remarques, et, pourquoi pas, de vos propres récits. Rendez-vous à la rubrique « commentaires ».

Publié le par danne
L’an 3000 vu de la résidence Domitys

2ème épisode 

 
 
 
 
 
 
 
 
Le voyage 

La voilà !


Bien protégés du tourbillon et du bruit, il ne reste plus à la centaine de passagers qu’à connecter le creux de leur main gauche, en place des encombrants smartphones d’autrefois, au logiciel apesanteur, et à avaler la pilule glucidoprotéinique concoctée par le chef apothicaire Christoporos sur indication du bon docteur Piccolo.
Au signal d’Harmonika, l’infatigable wonderwoman qui a repris le flambeau « animation » transmis de mère en fille , tout le monde se glisse sur les sièges nominatifs adaptés à la morphologie de chacun. Et s’envole la navette dans un arrachement de fin du monde.


Harmonika aidée de l’hotesse Orangina et du bon docteur Picolo, veille au confort du voyage qui pourrait bien durer quelques heures.

Une pilule de tranquilline, quelques respirations, et quoi de mieux qu’un beau reportage dans le passé pour conjurer l’incertitude du futur ? 


Bientôt sur l’allée centrale de la navette commencent à se mouvoir en hologrammes les événements qui ont fait la gloire des siècles passés. L’anniversaire des résidents, d’avant la fameuse pandémie ! Un après-midi karaoké, des chansons à vous mettre les larmes aux yeux. Un carnaval masqué, d’ailleurs tout le monde est masqué, même pour l’excursion mémorable au parc de Gerland, cette fameuse année où tout le monde se méfiait de tout le monde parce qu’un virus étrange ravageait la planète. On en avait parlé longtemps, de génération en génération de résidents, et rien ne pouvait captiver davantage l’attention des voyageurs que ces périodes héroïques, ces masques , ces déambulateurs, et l’ancêtre un peu cabossé de leur rutilante navette. 


Le temps passe vite finalement, quelques uns se sont assoupis, mais la plupart ont été tellement captivés par les images qu’ils peinent à retrouver leurs esprits quand elles s’éteignent. « Vérifiez les ceintures, les casques à oxygène, réglez vos logiciels anti apesanteur ». Harmonika s’affaire auprès des plus lents, des plus inquiets. Un petit tour de piste et voilà. Alunissage parfaitement réussi au milieu des applaudissements.

                      A suivre.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog